Vous êtes à la page Décathlon >> bowling

A.S.C.C. 

 RAMBOUILLET OLYMPIQUE  

   

[ Accueil ] [ Le club ] [ Journée Décathlon ] [  Semi-marathon ] [ Décathlon ]
 [
Course ] [ Triathlon ] [ Triathlon promo ] [ Cyclisme ] [ Vétathlon  ]

 

Le bowling, fiche technique

 

retour page d'accueil du site
 retour page d'accueil "club"

                      

Le bowling, un sport renversant…


histoire
règles
équipement
technique
photos

On pourrait croire que le bowling, ce n'est ni plus ni moins qu'abattre des quilles avec une boule… Les règles de ce jeu d'adresse sont en fait un peu plus complexes et la " technique " primordiale. Quelques rappels...

Un peu d'histoire

Les origines de ce jeu remonte à 5200 avant J.-C. ; en 1895, à Nagada, en Égypte, Sir Finders Petrie découvre dans la tombe d'un enfant, un jeu se composant de 9 petits vases en albâtre, 3 cubes en marbre blanc et 4 billes en porphyre. Ce serait le premier jeu de quilles connu.
Au IVe siècle, en Allemagne, on joue avec des kegels (bâtons servant de quilles) représentant des païens ; avec des pierres on renverse les kegels et on assure ainsi le salut de son âme.
Au Moyen-Age, le jeu de quilles est introduit en France.
En 1623, des immigrants hollandais et allemands introduisent le jeu de 9 quilles (ninepines) à New York où il devient rapidement populaire.
En 1841, le jeu de quilles est victime de la prohibition, car assimilé à un jeu de hasard ; pour contourner la loi, on ajoute alors une 10ème quille (tenpines) pour obtenir le bowling à 10 quilles actuel.
Le 9 septembre 1895, la première association de bowling voit le jour au Etats-Unis, " l'American Bowling Congress ".
En 1945, le bowling moderne est introduit en Europe par les soldats américains (comme bien d'autres modes…).
Le 21 janvier 1957 est fondée la fédération française des sports de quilles qui comporte une section bowling.

 

Les règles

Une partie de bowling se joue en 10 frames. A chaque frame, on dispose de deux lancers. Si on fait tomber toutes les quilles du premier coup, c'est un strike et on n'effectue pas le deuxième lancer. S'il reste des quilles, on lance une deuxième fois la boule, et si on fait tomber toutes les quilles restantes, c'est un spare, sinon, c'est un trou (on appelle split l'ensemble des quilles séparées restées debout après le premier lancer).

A chaque frame, on lance donc une ou deux boules. Le calcul des points est le suivant :

  • chaque frame rapporte simplement le nombre de quilles tombées si c'est un trou
  • si c'est un spare, on compte en plus le nombre de quille qui seront abattues par la boule suivante
  • si c'est un strike, on compte en plus le nombre de quille qui seront abattues par les deux boules suivantes

Une petite remarque : à la dernière frame, si on fait un strike, on a droit à deux boules supplémentaires pour calculer les points, et à une boule supplémentaire si c'est un spare. On peut donc jouer trois boules à la dernière frame.
Au maximum, c'est à dire si on ne fait que des strikes, à chaque frame on marque 10 points pour les quilles abattues plus deux fois 10 points pour les quilles abattues par les deux boules suivantes.

Le score maximum total est donc de 30 points par frame soit 300. Pour cela, c'est 12 strikes de suite que l'on devra réaliser (un par frame plus deux supplémentaires à la dixième frame) ! Sachez que les points pour le décathlon sont calculés sur le total des scores de 3 parties consécutives… et rassurez-vous : dans une salle de bowling, tous les points sont calculés par un système automatisé !

L'équipement

Les chaussures pour monter sur la piste sont particulières : le talon est constitué d'un plastique ne laissant pas de trace sur le bois de l'approche, et la semelle est en cuir doux (genre daim).
Le dernier pas de la course est un pas glissé : pour un droitier, lors de ce dernier pas, le pied droit reste à sa place, et on se fend en faisant glisser le pied gauche. La semelle de la chaussure de bowling permet ce glissé.

Les boules
Diamètre approximatif : 22 cm
Poids : de 4 à 7 Kg
Il y a trois trous dans les boules, le plus gros pour le pouce, les deux autres pour le majeur et l'annulaire.
Le chiffre mentionné sur les boules est le poids en unité anglaise (9 à 16 livres).

Les quilles
Dimensions approximatives :

  • diamètre : 11,5 cm
  • hauteur : 38 cm
  • poids : à peu près 1,5 kg
  • matière : bois d'érable recouvert de matière plastique laquée

Les quilles sont numérotées de la façon suivante :

Le centre de gravité des quilles est tel qu'elles chutent systématiquement dès que leur inclinaison est de 9°.

La piste
Dimensions approximatives :

  • longueur de la ligne de faute (qui ne doit en aucun cas être franchie ou piétinée !) jusqu'au fond : 20 m
  • longueur de l'approche (avant la ligne de faute) : 5 m
  • largeur : 1 m

La piste de bowling est constituée de bois de pin et d'érable, ou de matière synthétique, nivelée, polie et vernie. Elle est enduite régulièrement d'un film " d'huile " (lubrifiant adapté à la surface) sur à peu près les 2/3 de sa longueur.
On trouve un ensemble de repères : des points sur l'approche, des flèches sur la piste :



La technique

Ces remarques proviennent de divers livres édités par la fédération, de sites Internet spécialisés, de conseils d'animateurs de bowling. Elles ont été reformulées et recomposées par Micheline Dehédin. Prévues pour des droitiers, elles doivent être adaptées aux gauchers.


Choisir une boule

En général, le choix ne manque pas dans les rateliers ! Au début, ne choisissez pas une boule trop lourde ; privilégiez la précision plutôt que la force ou la vitesse. Par la suite, vous pourrez en augmenter le poids mais sans fatigue ni perte de contrôle : vous devez pouvoir la tenir à bout de bras 5 secondes sans fatigue. Les boules de poids identiques sont en général de même couleur.

Vérifiez ensuite que le perçage vous convient. Pour cela, mettez votre pouce dans l'orifice le plus gros, et en étendant la main, les premières phalanges du majeur et de l'annulaire doivent arriver au niveau des deux autres trous.
Les trous doivent être juste assez serrés pour retenir la boule. Le trou du pouce est un peu plus large, mais le pouce touche légèrement les bords du trou. .
La membrane entre le pouce et l'index ne doit être ni tendue ni trop relachée.

Une fois sur la piste, vous prenez votre boule en mettant d'abord le majeur et l'annulaire puis le pouce. Au moment du lâcher, c'est le pouce qui part en premier. Les doigts soulèvent encore la boule en hauteur et en avant.

 

Se placer

Positionnement en profondeur, par rapport à la ligne de faute.
Placez-vous juste derrière la ligne de faute, dos tourné à la piste et faites 4 pas et demi puis retournez vous en notant la position par rapport aux marques de départ (7 ronds alignés). Faites quelques essais de lancer de boule, avec des pas réguliers, pour vérifier le placement final par rapport à la ligne de faute et la position de départ repérée (à ajuster si nécessaire, en avançant ou reculant légèrement).

Positionnement en largeur, par rapport à l'axe de la piste
(explications de Florent Santon, animateur de bowling au bowling de Rambouillet, avec des membres du club Rambouillet Olympique)

Regardez attentivement le sol en bois et repérez les lattes colorées.
Remarquez les 7 marques rondes de la ligne de départ
.
A priori, placez les pieds joints de part et d'autre de la 2e marque (en partant de la droite), en avant ou en arrière selon le repérage en profondeur fait précédemment (repérez la latte de positionnement de départ).

Avancez en ligne droite vers la ligne de faute en faisant les 4 pas décrits plus loin et visez la 2e flèche cible (toujours en partant de la droite) pour arriver dans "la poche" (légèrement à droite de la quille 1, pour un droitier). Voir plus loin la chute successive des quilles).


Position de départ et lancer de la boule
(les illustrations et commentaires de cette partie du dossier sont issus d'un cours donné par Florent Santon, animateur de bowling au bowling de Rambouillet et retravaillés).

 
 
Position de départ
Juste derrière la ligne de faute, colonne vertébrale légèrement inclinée vers l'avant, genoux légèrement pliés, en souplesse.
  Tenue de la boule
Coude droit (bras de soutien), contre le côté du corps, épaule porteuse légèrement plus basse. L'autre main sert de soutien.
  Orientation de la boule
Le pouce est placé à "10 heures",
pour un droitier.
         
 
Pas n° 1
Avancer le pied droit en même temps que le bras droit se déplace vers l'avant et légèrement vers le bas. La main gauche soutient la boule au début du mouvement puis l'abandonne en fin de mouvement. Veiller à ne pas casser le poignet.
  Pas n° 2
Le pied gauche avance et la boule décrit un arc descendant. A la fin du 2ème pas, la boule est à la hauteur du mollet droit.
         
   
Pas n° 3
Le pied droit avance. Le bras droit poursuit son mouvement vers l'arrière arrivant environ à la hauteur de l'épaule.
  Pas n° 4
Le pied gauche glisse en avant. Le bras droit redescend, la main pointant vers le sol.
  Position finale
Le bras a poursuivi son mouvement pour accompagner la boule, les genoux sont fléchis. le corps a la même angle qu'au départ.
         
   
Le lacher
1 - Après le 4e pas, le pouce se libère naturellement si la boule est tenue en position "valise"
 
2 - Les doigts, toujours dans les trous, soulèvent la boule en avant et en hauteur.

3 - Les doigts se libèrent tout naturellement. La main pousuit son mouvement (arc ascendant)
         
      Maintien du poignet
Tout au long de l'approche, le poignet doit être gardé droit, main dans l'alignement de l'avant bras

[ Haut de page ]

Viser...
Pour un droitier, viser la 2 flèche cible en partant de la droite pour que la boule touche la quille n° 1, en l'attaquant sur la droite (poche droitier).



Comment faire un strike

Pour faire un strike, placez-vous dans l'alignement de la 2e marque et visez la 2e flèche en partant de la droite.

La boule percute la quille n°1 légèrement sur la droite (pour un droitier) (arrivée de la boule dans la "poche droite"). La quille 1 renverse alors les quilles 2, 4 et 7 pendant que la boule renverse la quille n° 3. La quille 3 renverse à son tour les quilles 6 et 10, et la boule continue son chemin pour renverser la quille 5 (qui entraîne la 8) et la 9.


Heureusement, il arrive de faire des strikes sans être aussi précis, mais au minimum il faut toucher la quille n° 1.

Pour un débutant, on conseille de jouer en " boule droite" et "flèche 2" comme sur le schéma ci-dessus.

Pour un début, visez la flèche 2 et faites quelques essais pour déterminer votre position de départ. Si la boule passe très souvent à droite de la quille 1, déplacez votre point de départ vers la droite, ou inversement si elle passe à gauche.

Veillez à ne pas faire une rotation du poignet ce qui donnerait de l'effet à la boule.

Notez que la piste est divisée en 3 bandes. La première n'est pas traitée, la 2e est légèrement huilée, la troisième est huilée avec deux passages successifs qui accentuent les effets...

[ Haut de page ]
 
   

Comment faire des spears


Il reste des quilles au centre et à gauche : 1, 2,4 et 5, 7 et 8. Visez toujours la 2e flèche mais décalez vous plus ou moins vers la droite



Il reste des quilles à droite : 3, 6, 9 et 10
Visez la flèche centrale, la 4e en vous plaçant près du 7e point, le plus à gauche et en vous décalant plus ou moins à droite
quilles
restantes
pieds visée
1 ou 5
départ classique 2e point flèche 2
2 ou 8
décaler les pieds de 3 lattes à droite (entre 2 marques) flèche 2
4
décaler de 6 lattes à droite flèche 2
7
décaler de 9 lattes à droite flèche 2
il reste plusieurs quilles -> viser la plus proche
4 et 7
comme la 4, décaler de 3 lattes à droite  
1 et 7
viser comme la 1, classique  
2 et 5
comme la 2  
quilles
restantes
pieds visée
10
se placer sur le 7e point, tout à gauche flèche 4
au centre
6
déplacer les pieds de 3 lattes à droite à partir du 7e point flèche 4
3 ou 9
décaler de 6 lattes à droite flèche 4
7
décaler de 9 lattes à droite flèche 2
il reste plusieurs quilles -> viser la plus proche
3 et 6
comme la 3, décaler de 6 lattes à droite, à partir du 7e point  

Pour se résumer...

Quand vous lancez la boule, il faut prendre ses repères au pied, pour la position, de départ et viser la flèche, pas les quilles.

La course
La marche d'approche consiste en 3 pas normaux, suivis d'un pas glissé. Il est inutile de courir, cela n'accélèrera pas la boule.
Durant toute la course, la boule suit une trajectoire située dans un plan vertical qui passe par la flèche 2 ; c'est en respectant ce principe que vous serez précis.
La vitesse de la boule peut être modulée par l'amplitude du mouvement de la boule pendant la course, mais plutôt que d'essayer de lancer une boule puissante, préférez la précision et la régularité du geste.

Pour savoir d'où partir, compter à peu près 4 ½ pas normaux jusqu'à la ligne de faute.

Le lâcher
Le lâcher est l'instant où la boule quitte la main du joueur. Cet instant, préparé par toute la course, est déterminant.
Pour un début, de simples conseils : au moment du lâcher, la paume de la main doit être tournée vers le haut, le poignet rigide et droit et la main toujours dans la même position d'un lancer à l'autre. Tant que vous garderez le pouce vers le haut, la boule ira droit.
Si vous voulez donner plus d'action à votre boule, tirez sur vos doigts quand le pouce est sorti. C'est à dire qu'une fois que le pouce est sorti, levez le bras vers le haut pour terminer votre geste ; avec le poignet et la main rigide, vos deux doigts vont donner à la boule une impulsion qui va la faire tourner et lui donnera plus d'énergie en arrivant sur les quilles.
Enfin si vous voulez avoir une boule courbe, tournez votre poignet de 45° vers la gauche, et cette impulsion fera en plus tourner la boule vers la gauche en arrivant vers les quilles.

La priorité
Pour terminer, pensez à respecter quelques règles de politesse :

  • si un joueur est monté sur l'approche, les joueurs à sa droite et à sa gauche doivent attendre qu'il ait joué sa boule pour monter sur l'approche
  • si deux joueurs se préparent à monter sur l'approche en même temps, le joueur à droite a priorité sur le joueur de gauche

Renseignements extraits de différents sites Internet, n'hésitez à aller " surfer "
pour étendre vos connaissances…

Après la théorie, la pratique, avec des photos d'une épreuve " bowling " du club.
A bientôt sur les pistes !

Laurent DESTANQUE et Thomas PETIT,
ou la maîtrise du pas glissé…

Jean Lecomte : de la danse au bowling, il n'y a qu'un pas artistique ! Muriel Dugne analyse son frame : " les ai-je bien descendues ? "

 

[ Haut de page ]

 Extrait de la table de cotation                                                            [ Haut de page ] 

Pour 3 parties de 10 frames

points
score
1100
618
1000
572
900
515
800
454
700
394
600
337
points
score
500
286
400
240
300
200
200
165
100
135
10
111

table complète de cotation à télécharger
adresse.doc (fichier Word 97 - 117 Ko)

[ Haut de page ] 

retour       page d'accueil du site
page d'accueil "fiches techniques" 

 




A.S.C.C. Rambouillet Olympique

Mise à jour : 23 mars 2003